Aide à l’écriture d’un programme électoral pour les Municipales 2020 – PARTIE 1

Aide à l’écriture d’un programme électoral pour les Municipales 2020 – PARTIE 1

En se basant sur la diffusion de l’Attractiveness Canvas lors du dernier article, beaucoup d’entre vous m’ont demandé si j’avais réussi à le tester en situation réelle. La réponse est OUI le prototype à été validé sur le terrain et fonctionne très bien pour mesurer l’attractivité d’un territoire.

D’ailleurs, je vous propose en cette période d’élection en France, un petit exercice d’écriture de programme électoral (si ça peut en aider quelques uns en panne d’inspiration, c’est cadeau…) en se basant sur les grands points de l’Attractiveness Canvas et du Territories and Destination Canvas.

Attaquons par le territoire… à l’aide du Territories and Destination Canvas

Aucun texte alternatif pour cette image

International : Les territoires ont à faire face à une nécessaire remise en question de leur positionnement sur un échiquier mondialisé. Ce qui conduit à s’interroger sur les orientations qu’il conviendrait de stimuler en s’appuyant sur les compétences et sur ses atouts (positionnement géographique, réseaux, expertises …).

Nous faciliterons l’implantation des investisseurs et des la venue des touristes étrangers sur notre territoire et les accueillerons volontiers avec leurs familles. Nous allons travailler l’hospitalité et la compréhension de l’outil régalien de notre commune auprès de plusieurs cultures (panneaux signalétique, accueils des services publiques municipaux, sécurité et santé, industrie touristique, etc…)

Economie : L’attractivité économique d’un territoire repose sur sa capacité à capter des ressources extérieures.

L’économie de pays est trop tournée vers le “Tout Tourisme”. A nous de diversifier les filières ou attirer des industries vivant indirectement aussi du Tourisme pour développer l’emploi tout au long de l’année et assurer une vie à l’année dans notre territoire.

Sécurité : Par sécurité, le bon sens entend un état dans lequel le sujet, individu ou collectif, ne se sent pas en état de vulnérabilité, que la menace n’existe pas ou qu’on estime avoir les moyens de la dissoudre. La sécurité dans le travail, la sécurité sociale, la sécurité des déplacements humains, plus près de nous la sécurité alimentaire, médicale, environnementale sont le sujet.

Même si le taux d’incivilité est inférieur à la moyenne française, nous allons accroitre les moyens de la police locale pour être plus proche de la demande des populations. La sécurité civile sera aussi doté de nouveau moyens pour leur permettre de faire face aux pics d’interventions dûs à l’activité touristique saisonnière. Ces nouveaux moyens seront financés en intégralité par les amendes émises pour incivilités sur la voie publique ou par la facturation des secours en zone spéciale (hors-piste ou pleine mer par exemple) pour activité injustifiée ou non professionnelle.

Durabilité : Cela doit satisfaire les besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de satisfaire les leurs. Il doit prendre en compte non seulement des objectifs de protection de l’environnement et de rentabilité économique, mais aussi, des objectifs sociaux.

Chacune de nos actions collectives doit être mesurée pour impacter le moins possible les ressources premières ou ne doit pas produire trop de déchets impossibles à recycler`. Nous mettrons tous les moyens nécessaires pour réduire l’impact de la commune et développerons une nouvelle filière prenant en compte l’amont et l’aval du recyclage bénéfique et valorisante pour tous. Cette culture de durabilité sera aussi lié au développement du programme éducationnel.

Social : La cohésion sociale est une notion s’apparentant aux foyers vivant sur le territoire. Quelle est leur densité ? leur manière de vivre. La notion sociale est liée à la fiscalité du territoire tout autant qu’à sa capacité de fournir des emplois sur place.

Développer l’économie de pays est un fait louable mais il doit être pensé pour aussi ancrer les populations travaillant sur le territoires. Nous devons les inciter aussi à y vivre pour créer de la valeur locale. Nous développerons des programmes de rénovation de l’immobilier, d’accès à la propriété et des prêts à taux zéro pour les jeunes familles travaillant et vivant sur la commune.

Environnemental : La notion environnemental se réfère à l’usage et la protection de la nature présente sur le territoire, il inclut les humains, la faune et la flore dans un aspect présent et surtout futur.

La nature est un trésor qu’il faut préserver. Nous allons équilibrer les actions communales entre les sujets d’économie, sociaux et environnementaux. Sa préservation doit être le rôle de tous et doit même, si possible générer de l’emploi local. La filière Tourisme devra aussi suivre l’élan environnemental pour se transformer et proposer de nouvelles offres en adéquation avec l’élan local.

Santé : La santé publique désigne à la fois l’état sanitaire d’une population apprécié via des indicateurs de santé et l’ensemble des moyens collectifs susceptibles de soigner et d’améliorer les conditions de vie.

Avec le vieillissement des populations, nous avons pour devoir d’être proactif dans la définition de notre offre de santé directe et indirecte. Nous aiderons à s’installer tout professionnel de santé sur notre commune en mettant à disposition les moyens communaux pour developper leur activité.

Education : C’est l’art de former une personne, en développant ses qualités physiques, intellectuelles et morales, de façon à lui permettre d’affronter sa vie personnelle et sociale.

Pilier majeur de toute civilisation, l’éducation est un axe majeur de notre programme. Nous allons developper des actions sur le thème de l’intergénérationnel pour compléter le programme national ainsi que l’apprentissage de notre territoire et de son histoire auprès des plus jeunes. L’éducation ne doit pas être que l’affaire de l’état. Elle touche tous les niveaux régaliens du service public.

Culture : Elle évoque la connaissance des oeuvres de l’esprit : littérature, musique, peinture, etc. Elle est donc chargée d’une forte connotation ethnocentriste.

Au coeur de toute notre histoire de pays et de son patrimoine, la culture est le complément idéal de notre proposition en terme éducationnel. Nous avancerons tous ensemble sur plusieurs niveaux pour que la culture soit accessible au plus grand nombre et dans le plus d’espaces possibles.

Tourisme : Du point de vue territorial c’est une industrie se consacrant à tous les besoins engendrés par les déplacements des touristes et à toutes les questions d’ordre économique, juridique, financier, social que soulève ce domaine organisé, structuré et réglementé.

Le Tourisme fait partie de l’histoire de notre commune, A nous de continuer à proposer une renouvellement permanent de notre offre pour rester compétitif dans un marché toujours plus mature et concurrentiel. Nous développerons de manière synchrone un plan d’investissement dans notre offre d’hôtellerie, de congrès, tourisme d’affaires et d’activités de loisirs en soutenant le secteur privé et la professionnalisation de ses acteurs au travers de plans de formations locaux et transverses… Ne serait-ce sur le plan linguistique. Au même moment nous augmenterons notre connaissance du marché de la location entre particuliers pour proposer toujours plus de services sur place mais aussi maitriser de manière optimale la récupération de la taxe de séjour qui servira à financer en partie ces investissements. La promotion revenant dorénavant aux nouveaux EPCI, nous nous concentrerons principalement sur la rénovation de notre offre en terme d’accessibilité, d’infrastructures et d’hospitalité.

Aucun texte alternatif pour cette image

Alors, j’ai le droit d’aller au second tour pour vous présenter la seconde partie au programme d’attractivité ?

Laisser un commentaire