Aide à l’écriture d’un programme  électoral pour les Municipales 2020 – PARTIE 2

Aide à l’écriture d’un programme électoral pour les Municipales 2020 – PARTIE 2

En se basant sur la diffusion de l’Attractiveness Canvas lors du dernier article, beaucoup d’entre vous m’ont demandé si j’avais réussi à le tester en situation réelle. La réponse est OUI le prototype à été validé sur le terrain et fonctionne très bien pour mesurer l’attractivité d’un territoire.

Aide à l’écriture d’un programme électoral

D’ailleurs, je vous propose en cette période d’élection en France, un petit exercice d’écriture de programme électoral (si ça peut en aider quelques uns en panne d’inspiration, c’est cadeau…) en se basant sur les grands points de l’Attractiveness Canvas et du Territories and Destination Canvas.

Relisez la première partie pour vous rafraichir les idées.

Continuons nos travaux avec l’Attractiveness Canvas pour developper notre programme.

Aucun texte alternatif pour cette image

Activités et Événements : L’étude des activités sportives et culturelles se développe, étendue maintenant à l’ensemble des activités récréatives. Les mutations actuelles confèrent aussi un rôle clé à la notion d’événement pour l’attractivité d’un territoire.

Nous allons mettre en oeuvre un programme municipale pour que chacun puisse se developper et se réaliser à sa guise au travers du tissu associatif local voir même plus. En effet, de nombreux adhérents de nos clubs ou associations culturelles sont issus des autres communes limitrophes, à nous de trouver un équilibre dans toutes les propositions d’activités. Par exemple, un club de natation nécessite un équipement nautique que pas toutes les communes ne peuvent assumer, il est alors important de prendre en compte le rayonnement de l’activité pour financer au moins en partie les coûts de fonctionnement. Pour les plus jeunes, l’apprentissage du sport est aussi lié à la capacité d’accueil des équipements publics, plus il y aura de stade de football et de rugby dans chacune des communes, plus il y aura matière à apprendre ces disciplines et créer des associations qui feront pratiquer ces sports. La liste pourrait être longue, que se soit en conservatoire de musique, école de théâtre, parcours de vélo, espace de volley ou de badminton ou patinoire, le principe reste le même, un équipement en bonne état pour accueillir les populations souhaitant pratiquer une activité. Peut importe qu’ils soient habitant de la commune ou injecté sur le territoire le temps de son activité, ceci n’est que le problème de gestion de fonctionnement qui appartenant aux gouvernances locales de s’entendre.

Sur le plan des évènements, beaucoup de travail peu être mené mais avant reste à positionner ces derniers dans le tissu local tout en affichant de manière réaliste sa portée. La fête de la Truffe à Asti (Italie) ou la fête du Citron de Menton n’ont pas la même portée que la fête du champignon de Saint André, de même que la portée du Carnaval de Nice n’a pas la même portée que la fête du Carnaval des écoles de Seyssinet-Pariset. Faire un évènement n’est pas la question, le pérenniser et le rendre attractif pour en générer des excursionnistes ou des séjournants est le sujet de fond. Nous vous proposons donc de nous concentrer sur une manifestation à grande portée par an pour en concentrer un effort financier à la hauteur de son potentiel rayonnement.

Aucun texte alternatif pour cette image

Sports et Loisirs : Quelles relations entretiennent local et global dans les nouveaux modes de mise en fête des lieux de sport , de loisirs ? Dans les sociétés occidentales contemporaines, sport, loisirs et consommation tendent à se rapprocher du fait d’évolutions récentes des sociétés occidentales.

Même si ce sujet et très connexe au précédent, il est une grande part de vie de nos concitoyens et il faut savoir répondre à des attentes de consommation bien présentes. Albert Camus disait ” Pour moi je n’ai connu que le sport d’équipe au temps de ma jeunesse, cette sensation puissante d’espoir et de solidarité qui accompagnent les longues journées d’entraînement jusqu’au jour du match victorieux ou perdu. Vraiment, le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football et les scènes de théâtre qui resteront mes vraies universités.”

Comme nous vous l’évoquions dans le thème précédent, la pratique de sports ou de loisirs est fortement liés à des équipements publics qui doivent être tenu en état de fonctionner pour les pratiquants mais aussi pour les salariés qui les entretiennent. Chaque équipement à un coût de fonctionnement et d’investissement, à nous de trouver le bonne équilibre sur notre commune pour toujours continuer à répondre aux attentes de nos pratiquants de toute génération confondue.

Aucun texte alternatif pour cette image

Accès aux transports : L’accessibilité se définit comme la possibilité, la capacité d’un lieu ou de tout autre chose d’être accessible à un individu On peut aussi l’appeler mobilité spatiale.

Comment peux t’on concevoir l’attractivité de notre territoire sans en imaginer sa mobilité ? Même si l’on n’a pas de gare, d’aéroport ou de bretelle d’autoroute à proximité, rien ne nous empêche d’organiser des transports en commun au sein même de notre commune et si possible les rendre efficient pour qu’ils servent la population locale. Rien ne nous empêche d’encourager le covoiturage, ni de construire des parking relais pour justement faciliter les transports en communs au lieu des véhicules individuels au coeur des centre-bourg et la gestion de leurs stationnements. Quand Marseille piétonnise le bas de la Canebière et que Paris commence à penser à rendre piéton les Champs-Elysées, tout peut être imaginer, il faut simplement y travailler en profondeur. Nous nous engageons à avoir une véritable politique de mobilité déjà à l’intérieur de notre commune mais aussi connecté de manière efficace avec la multimodalité exogène à notre commune.

Ecologie : La dimension écologique locale est à analyser au travers des politiques, des actions et des comportements que peuvent développer les acteurs de proximité que sont les collectivités territoriales, les entreprises et les citoyens.

Aucun texte alternatif pour cette image

Comme nous venons de l’évoquer, les transports sont un point crucial pour notre politique locale d’écologie. Avec 24,4 % des émissions de CO2, le transport est le deuxième domaine générateur de pollution au plan mondial, cela sans compter la construction, la déforestation et tous les effets indirects de la création de reseaux. En terme d’usure, le passage d’un semi-remorque sur un bitume est équivalent à 1 millions de véhicules de tourisme. Nous devons repenser notre manière de consommer et de circuler pour impacter le moins possible notre planète.

Aucun texte alternatif pour cette image

Sur le plan local, nous nous battrons pour limiter la consommation ou la fuite énergétique au sein des foyers, des programmes d’usages des énergies vertes seront mis en place et une réflexion autour des bonnes pratiques a mettre en place pour limiter l’impact des transports privés et professionnels au sein du territoire sera aussi à l’ordre du jour de ce nouveau mandat.

Propreté : La propreté d’une ville renforce sa qualité de vie et son attractivité. Elle influe auprès de ses citoyens sur l’image de qualité de vie qu’ils peuvent avoir au sein de leur territoire.

Rien n’est plus moche, qu’une ville sale. Sa propreté révèle l’interêt de ses services publics à l’entretenir, la rendre attractive. Vous pouvez avoir tous les atouts du monde, si les poubelles restent dans la rue, l’image de la ville s’en trouve écorchée. Nous allons mettre en place une équipe dédiée à la propreté au sein de la mairie même et non pas aux service techniques puisque elle sera en charge d’assurer l’action mais aussi la relation avec la communauté de commune pour la gestion des déchets, le déneigement et l’embellissement architectural et floral. Une sorte de mixité entre urbanisme et technique. Ce service sera aussi amener à assurer une veille sur d’autres communautés urbaines du monde entier pour en tirer les bonnes pratiques (ex : Montréal et son déneigement).

Pittoresque : L’aspect pittoresque d’un territoire est ce qui attire l’attention, charme ou amuse par un aspect original dans l’oeil de son visiteur.

Avec tous les atouts patrimoniaux et architecturaux de notre commune, nous sommes en devoir de les mettre en avant. Tout le travail de reconnaissance sur le plan régional, national et international pour la faire reconnaitre l’unicité de notre territoire doit aujourd’hui trouver son point d’orgue et transformer ce patrimoine en attrait touristique et culturel. Nous continuerons à le mettre en valeur et l’entretenir mais nous l’associerons au programme touristique à mettre en place pour valoriser notre commune en lien avec les infrastructures d’hébergement et d’activité.

Heritage Culturel : Qui dit héritage dit en effet transmission d’une génération à une autre, et plus globalement transmission intergénérationnelle. Aucune société ne peut exister dans la durée sans que cette transmission ne soit assurée.

Du passé répond le futur, nous allons prêter une attention toute particulière au lien entre les générations de notre commune. Des activités inter-générationnelles seront mis en oeuvre au sein des associations culturelles et sportives. Nous demanderons à chaque association de la ville de developper un programme d’activité pour les seniors dans le cadre de leur subventionnement de fonctionnement.

Nous devons aussi apprendre aux plus jeunes la culture et l’histoire locale qui à façonner notre commune. Une part du programme périscolaire sera fondé sur cet axe.

Aucun texte alternatif pour cette image

Shopping : Le shopping est l’une des principales activités pratiquées par les touristes étrangers. Il est même, pour certaines clientèles, un motif essentiel de séjour. Le shopping représente une composante essentielle de l’activité et de l’attractivité touristiques.

Nous sommes clairement en retard sur l’offre municipale de shopping en tout genre. Entre restaurant et boutique, il manque beaucoup de commerces pour satisfaire le besoin des touristes qui viennent sur notre territoire. De plus, trop de commerces existants ferment encore le dimanche en forte période touristique ce qui engendre une insatisfaction de nos visiteurs. Une véritable politique touristique doit être mise en oeuvre en accord avec le tissu commerçant local. Les dates de saison touristique doivent aussi être décidés en accord avec eux. Nous nous y engageons.

Valeur monétaire : Une valeur monétaire correspond à la valeur financière d’un bien ou d’un service, c’est-à-dire au prix qu’une personne physique ou morale est prête à payer pour acheter une chose.

Bien que nous soyons en zone €uro, il faut aussi s’adapter aux cultures étrangères et à leur mode de paiement. Il faut que nos commerces et services public puissent accepter les règlements via Apple Pay ou Google Pay pour les GAFA mais aussi les autres mobile wallets développés dans le monde entier : Lydia en Europe, Wechat ou Alipay en Asie ou Jumia pay en Afrique. L’offre de règlement révèle l’internationalité que l’on souhaite donner à notre commerce au même titre que notre hospitalité.

Qualité de vie : La qualité de vie ou le bien-être, au sens courant du terme, est une notion recouvrant de multiples dimensions dont les conditions de vie matérielles, mais aussi le contexte qualitatif de la vie quotidienne allant du développement humain (santé, éducation, vie sociale), aux conditions socio-économiques (qualité de l’emploi, niveau de revenus) et au cadre de vie (environnement, accès aux services).

Selon une étude menée auprès de ses concitoyens, la région Sud a défini la qualité de vie comme la somme des points suivants :

  • 1-UN BON CLIMAT 
  • 2-UNE MOBILITE FACILITEE 
  • 3-DES RESSOURCES FINANCIERES SUFFISANTES & UN ENVIRONNEMENT NATUREL DE QUALITE
  • 5-UN TERRITOIRE PRESERVE DES POLLUTIONS 
  • 6-DE BONNES CONDITIONS DE LOGEMENT 
  • 7-DES COMMERCES DE PROXIMITE 
  • 8-DE LA NATURE EN VILLE 
  • 9-DES SERVICES PUBLICS DE QUALITE ET ACCESSIBLES 
  • 10-L’ACCES A L’EMPLOI

C’est un rapide résumé de l’ensemble que nous avons évoqué jusqu’à présent. Nous nous engageons donc à soutenir le developper l’ensemble de ces axes pour améliorer la qualité de vie sur le plan local de notre territoire.

Voici le rapport de l’observatoire de la région Sud sur la qualité de vie

Hospitalité : Dans une économie tirée par le secteur immatériel, l’hospitalité devient un des critères déterminants de l’attractivité des lieux. Hospitalité qui révèle certainement des images ludiques, des souvenirs de vacances et du travail local d’équipement et d’esthétisation des lieux.

L’hospitalité est comme cité précédemment un pilier central pour le tourisme local, il est une partie important du management interculturel du tourisme local. Comment voulez-vous attirer les allemands sans en connaitre la langue, les us et coutumes ou leur culture ? Nous mettrons donc en place comme nous le disions, un programme de développement touristique en lien avec les marché touristiques de la ville. Nous allons aussi créer un label d’excellence mettant en avant ces valeurs au sein du territoire comme l’a déjà fait, il y a des années de ça, le valais suisse avec la marque Valais excellence. A ce titre, ce n’est pas que les organisations publiques (bien que la police et la mairie devront aussi faire un effort linguistique) qui sont impliqué dans ce programme d’hospitalité mais l’ensemble des acteurs économiques du territoire.

Aucun texte alternatif pour cette image

Voilà, en quelques lignes vous avez pu découvrir notre programme basé sur l’utilisation des Territories and Attractiveness Canvas. J’espère que cela vous aura éclairé sur leur usage et leurs atouts pour permettre de balayer l’ensemble des strates de l’attractivité d’un territoire.

Pour aller plus loin, il reste à explorer le troisième canvas que j’ai eu l’opportunité de créer qui est l’adaptation des deux premiers à une pyramide de marque et s’appelle le diagnostic Canvas. Il permet de positionner le positionnement de la destination en même qu’en définir les valeurs de la marque.

Aucun texte alternatif pour cette image

Et pour terminer cet article, surtout n’oubliez pas :

PAAAAARCEEEE QUE C’EST NOOOOOOTTRE PRRROOOOJEEEEEEEET !!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

cinq + dix-neuf =