You are currently viewing A measurement tool: the tourism function index
Indice de fonction touristique

A measurement tool: the tourism function index

Un outil de mesure : l'indice de fONCTION touristique

Pourquoi un nouvel indice de mesure ?

Un outil de mesure : l’indice de fonction touristique.

Afin de pouvoir avoir une mesure correspondant à l’impact du tourisme dans les territoires, nous allons nous amuser à créer un nouvel indicateur que l’on appellera l’indice de fonction touristique du territoire.

La pression touristique n’est pas identique sur tout le territoire. Elle évolue selon le contexte, le relief, son patrimoine naturel et sa capacité à accueillir des touristes. 

La capacité en lits marchands ou non-marchands ne suffit pas à comprendre le potentiel touristique de la destination. Il doit être rebattu avec le nombre d’habitants pour en définir la pression qu’il exerce en période de haute saison. Cet indice nous démontre aussi sa capacité à être une mono-filière économique et sociale lorsque l’indice est largement supérieur à la base 1 définie dans son calcul. Dans le cas inverse, il prouve que la filière est alors secondaire. Le tourisme est dans ce cas, un simple vecteur économique comme les autres mais risque moins d’impacter l’économie d’un “pays” et des foyers qu’il compose. 

INDICE DE FONCTION TOURISTIQUE D’UN TERRITOIRE =
NOMBRE DE LITS TOURISTIQUES (MARCHANDS ET NON-MARCHANDS) / NOMBRE D’HABITANTS

Carte des résidents secondaires

Pour expliquer le concept de la fonction touristique, il suffit d’imaginer la pression que l’activité touristique peut mettre sur une population locale. L’idée est de pouvoir mesurer la possibilité de phénomène de surtourisme.

Bien sûr le résultat est aussi sujet à interprétation mais le principe est simple, avec une base d’indice de 1, nous pouvons montrer la pression chiffrée de l’activité touristique. Pour un résultat de 1, le territoire reçoit autant de monde que de population permanente. C’est généralement le seuil d’acceptabilité que les territoires définissent. Parfois ce chiffre est plus bas (lire les décisions de la Nouvelle-Zélande sur sa capacité d’accueil) – 35% des Néo-Zélandais estiment que les «visiteurs internationaux mettent trop de pression» sur le pays, contre 18% en décembre 2015. Une grande majorité de la population soutient cependant ce pan de l’économie. –

Pourtant l’indice est inférieur à 1. Cela veut dire que le seuil d’acceptabilité est variable suivant les territoires.

Si l’indice dépasse 1, cela indique que pour 1 habitant permanent nous avons plus d’un touriste qui vient sur son territoire. Il est alors important de prendre en compte son facteur multiplicateur pour développer les besoins du territoire (réseaux d’eau, énergie, parking, etc.)

Et à l’inverse, si l’indice est inférieur à 1, l’activité touristique est maitrisée ou n’est pas un élément majoritaire dans l’économie du pays mesuré.

REGION SUD PROVENCE ALPES CÔTE D'AZUR

Indice de fonction touristique par département

Région Sud Provence Alpes Côte d\'Azur

Nous pouvons tout de suite repérer dans l’analyse de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur le déséquilibre que le tourisme crée dans plusieurs départements. Le Var et les Alpes Maritimes doublent leur capacité à produire de la valeur touristique face à leurs populations permanentes. Au contraire, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse sont stables, le premier en raison de sa forte population, le second parce que les sites touristiques sont moins développés que dans le reste de la région. Enfin, les départements des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes Alpes sont largement au-dessus de l’indice de base. Ils sont totalement dépendants de leur propre activité touristique que ce soit sur le plan économique ou social.

REGION AUVERGNE RHÔNE ALPES

Indice de fonction touristique par département

Région Auvergne Rhône Alpes

Sans commenter tous les résultats par département, la région Auvergne Rhône Alpes ne connait pas, à l’échelle départementale de chiffres surdimensionnés. Bien sûr, l’Ardèche et la Savoie sont au-delà d’un point d’équilibre mais la présence des forts bassins de vie permanente contrebalance l’activité touristique. la notion de surtourisme est alors à rechercher au niveau valléen plutôt que départementale.

REGION ILE DE FRANCE

Indice de fonction touristique par département

Région Île de France

Dans la région Île-de-France, Paris est évidemment au-delà des autres départements avec un indice de 0,80. Donc, pour 1 habitant intra-muros, il existe 0,8 touriste présent. Les Yvelines suivent dans la foulée avec un parc de lits non marchands qui gonfle le chiffre. Les autres départements ont un indice de fonction touristique assez faible du fait d’une densité de population permanente très forte

A l'échelle d'une destination

Peut-être parce que l’exemple des départements n’était pas toujours flagrants, nous avons voulu descendre à l’échelle des destinations. Nous en avons sélectionné quelques-unes pour démontrer la capacité de l’indice de fonction touristique à donner du sens à la capacité d’accueillir sur un territoire.

 LacanauVal d’IsèreBriançonAngletSaint Jean de Monts
Nombre d’habitants (Insee)5 1421 62911 65938 7248 922
Nombre de nuitées en 2019
% Résidents secondaires (Insee)71,50%87,80%33,30%41,60%66,40%
Nombres de résidents secondaires (Insee Départements)3 6771 4303 88216 1095 924
Lits marchands25 3848 5464 8298 37364 881
Lits non-marchands11 22625 6106 31861 21570 380
Lits touristiques total36 61034 15611 14769 588135 261
Indice de fonction touristique7,121,01,01,815,2

Indice de fonction touristique

Destinations touristiques

Les résultats sont plus flagrants, on peut tout de suite voir que sur Val d’Isère et Saint-Jean de Monts, l’activité touristique structure clairement les destinations. Il faut donc bien imaginer que tout doit en tenir compte dans la gestion des réseaux et de ses voies de communication au plus fort de la saison. Lacanau a aussi un indice très fort dû principalement à sa faible population locale permanente. 

Anglet et Briançon sont bien plus modérés car à l’inverse les habitants contre-balancent l’activité touristique. Il ne faut quand même pas oublier que pour 1 habitant, nous avons 1 touriste à Briançon et 1,8 à Anglet. 

Alors ? Êtes-vous convaincu par notre nouvel indicateur ? Vous parait-il utile ?
N’hésitez pas à commenter cet article pour faire évoluer la réflexion autour de cet indice. 

Vous pouvez relire tous les autres articles de l’Agence Alps dans la rubrique Blog et découvrir tous les services que nous pouvons vous proposer.

Leave a Reply